mardi 31 mars 2020

En confinement, mais pas endormi !


En cette période de confinement, par beau temps qui plus est, il est difficile pour homo-motardus de rester entre 4 murs. Plusieurs comportements ont été observés chez ce mammifère qui sentira de moins en moins le cuir, l’essence et l’huile chaude (avec l’électrique)...

  • Il y a ceux qui tournent en rond dans le jardin.
  • Ceux qui démarrent la moto de temps en temps pour vérifier que ça tourne.
  • Ceux qui entretiennent, nettoient, bichonnent leur machine.
  • Ceux qui étudient les cartes, les coins inexplorés afin d’organiser le plus vite possible des séances de rattrapage seul ou en groupe.
  • Ceux qui se défoulent sur les "rézossossios".
  • Ceux qui ressortent les vieux dossiers qui stagnent, pour le bien collectif.

C’est ce dernier cas qui agite l’antenne. Car on est peut-être confinés, mais on est pas endormis.

Les infrastructures routières ne cicatrisants pas toutes seules, nos élus et responsables de voiries ayant déjà d’autre priorités en tant normal, que de bichonner nos routes ... nul doute qu’il ne faut pas s’attendre à un miracle pour la belle saison. Je veux dire, pour la fin du confinement, car les beaux jours sont déjà arrivés même s’ils sont repartis.


Aussi, la FFMC vient de mettre au point un vaccin de rappel, si si !
Pour rappeler à nos élus, que les routes sont en bien mauvais état.
Ce vaccin national va prendre le nom de code "opération oeufs-de-pâques".

Bousculée par la crise mondiale du virus COVID-19, elle sera organisée sur une période plus longue que prévue initialement (pâques), et visera à recenser les plus beaux spécimens de nids-de-poule.

A la 35, on envisage de créer un concours des plus beaux nid-de-poule, avec des prix à la clefs.
En attendant le lancement officiel de l’opération, car j’en ai déjà trop dit, commencez à repérer les plus beaux spécimens en promenant le chien ;-) .








Quand on est motard et qu’on pense infrastructures dangereuses, on pense aux trous, aux coussins-berlinois, aux graviers, aux rails non-doublés ...

Et quoi de plus irritant, qu’un danger qui a déjà tué, qui a déjà été signalé, dénoncé, manifesté, et .... qui n’a pas bougé !

On sent poindre la colère qui monte, qui monte, comme si, pardonnez moi l’expression, on se FOUT DE NOTRE GUEULE !

Je voulais dire, comme le ressenti d’une douce impression d’être considéré comme des banques à organes sur roues.

Alors on va relancer ... gentiment d’abord pour essayer de comprendre où ça coince (pognon, volonté politique, absence de volonté ... ?)


Mais préparez vous à agir, car on ne va pas rester sans rien faire ...
Vous ne voyez pas de quoi je parle ? Cliquez sur l’image [1] :

La première sortie du confinement, pourrait bien être une manif’ ...

Voir en ligne : Manifestation à Rennes contre les « guillotines à motards »





[1Je suis conscient de remuer le couteau dans la plaie, pour ceux qui ont été touché, ou ont participé à cet événement, au premier plan duquel se trouve la sœur de Mathieu qui a eu la force de nous accompagner rencontrer la directrice de cabinet du préfet.
Malgré cette rencontre encourageante, le rail n’est toujours pas doublé depuis 3 ans passés. Certains esprits n’ont pas été assez touché ou informé ... ? Les services de l’état communiquent-ils entre-eux ?
L’effet positif de notre intervention a été la création en urgence de 2 postes bénévoles de "monsieur moto", alors que cette fonction avait disparue du dpt 35 depuis un moment, ceci, malgré l’inscription du deux roues motorisé parmi les piliers du Document Général d’Orientation de sécurité routière pour les 5 ans à venir.