mercredi 11 décembre 2019

Radars-tronçons : la CNIL tacle le ministère de l’Intérieur


Les informations récoltées par les radars-tronçons sont conservées trop longtemps, et la surveillance des accès à ses données insuffisante.
L’état ne montre pas l’exemple !

Nous en avons un en Ille-et-Vilaine, sur la D137 entre Rennes et Saint-Malo entre les sorties Vignoc/Gévezé et Cap Malo, mis en service en mai 2014.


Voir en ligne : MOTOMAG :Radars-tronçons : la CNIL tacle le ministère de l’Intérieur